Satisfactions (1)

Dans notre  dernier billet, concernant la loi de santé publique et pour ce qui relève de nos préoccupations habituelles,  nous avons parlé de statu quo ante.

Sans titre 1

Nous maintenons cette position,  bien sûr,  mais il convient de la nuancer. Car si, du point de vue technique, rien n'a changé, quelques motifs de satisfaction sont apparus néanmoins.

1) La mobilisation des députés, y compris de certains provenant de régions non viticoles. Ce qui montre bien :

  a) que le vin reste bien la «boisson totem» de notre pays et de notre culture.

  b) que les dits parlementaires avaient bien identifié le danger représenté par "l'amendement Véran", lequel donnait explicitement les pleins pouvoirs aux prohibitionnistes de ministère qui voudraient bien en faire un produit tabou (voir notre article "Coup bas").

Précisons que si cette mobilisation trouva son aboutissement très tard le 1º avril dernier, elle s'exerça bien antérieurement. Au moins, concernant ledit amendement,  depuis le lendemain même de son adoption en commission des affaires sociales,  c'est à dire une semaine auparavant.

En réalité, ce travail peut tout à fait se comparer à un pressing offensif né d'un mouvement de contre-attaque et qui finit par atteindre son but.

Mais avant que soit marqué ce but, il y eut la passe décisive, véritable "point d'orgue" de la progression, et celle-ci se p ce même 01/04 en début d'après-midi.

En témoignent ces deux phrases :
«Je salue la prise de position du Gouvernement, prise suite aux négociations que nous avons eu mercredi 1er avril dernier à 14h30 à l’Assemblée Nationale avec la Ministre, Marisol Touraine. Cet échange a permis de supprimer la disposition dite  "Véran" , intégrée dans le projet de loi de santé présenté par la Ministre Marisol Touraine.»
Phrases que l'on trouve au début de ce document communiqué par M. Patrick Vignal, député de la 9º circonscription de l'Hérault : CLICK (PDF).
Un communiqué qui se termine en remerciements exprimés à l'égard de M. Florent Boudié,  député de la Gironde, pour l'amendement qu'il a déposé, accompagné de 64 cosignataires : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/586.asp.

Car même si, comme il nous est indiqué, Mme Marisol Touraine était «personnellement attachée à ce que l’on en revienne à son projet initial» et si un amendement de suppression du gouvernement a été déposé, il est néanmoins permis de penser que ce dernier aurait eu du mal à voir le jour sans l'action de ces parlementaires.

Et de ceux qui ont déposé des amendements similaires et que nous remercions tout aussi chaleureusement.

Des initiatives tout aussi méritoires et productives dont voici la liste :

Cinieri et al. : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/2.asp Suguenot et al. : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/49.asp
Perrut : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/190.asp Menuel : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/192.asp
Door et al. : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/211.asp Reiss : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/252.asp
Robinet : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/707.asp Martin et al. : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/785.asp
Lurton : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/808.asp Fabre : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/1157.asp
Denaja et al. : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/1707.asp Allain et al. : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/1784.asp
Krabal et al: http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/2295.asp  

En tout, 307 représentants du peuple : 53% du total.

Quand même !

Et il convient d'ajouter que cela ne signifie nullement que les 47% restant doivent être considérés comme inféodés aux "marquis de ministère". En fait, nous n'avons pas vu grand-monde voler au secours de l'alinéa 11.

Et quand nous disons «pas grand-monde»...