Politicienne

Marisol à Paris MatchC'était le 11 dernier, le matin même du jour où le remaniement allait être annoncé. 
Un petit billet en page 31 de Paris Match, témoignage d'une grande solidarité de Mme Marisol Touraine à l'égard de M. Stéphane Le Foll dont le maintien au poste de Ministre de l'Agriculture n'était alors pas considéré comme assuré. 
Solidarité qui pourrait être surtout l'expression d'une grande reconnaissance pour avoir, au moment du débat portant sur la clarification de la loi Évin, choisi le camp œnophobiste contre le monde du vin : http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/08/2120390-loi-evin-touraine-et-le-foll-contre-tout-changement.html.
Résultat de recherche d'images pour "le foll stéphane"Cela après avoir "laissé filer" la suppression du Conseil de Modération et Prévention.

Attention !
Prière de bien vouloir nous exonérer de tout soupçon portant sur une quelconque arrière-pensée politicienne. 
En effet, les 2 personnes que nous venons de citer appartiennent à la même majorité, au même parti et au même courant que le Premier Ministre et le Président de la République.
Lesquels, dans cette affaire, ont été, eux, exemplaires.
Une preuve de plus que le clivage entre bords n'est pas pour nous le même que celui qui est communément admis.

Et toujours ce petit rappelhttp://www.u-bourgogne.fr/images/stories/Doc-uB/ProgrJMVN_congr%C3%A8sHy%C3%A8res9.10-03-16NL.pdf.

.

 

Remaniement

En ce moment, il est fortement question que soit plus ou moins profondément remanié le gouvernement.

Il ne nous appartient pas de commenter une telle éventualité : la décision appartient au chef de l'Etat.

.
 Mais nous allons cependant nous permettre une suggestion d'importance : nommer au Ministère de la Santé une personne dotée d'une forte personnalité.
D'un fort caractère.
D'un esprit libre, ferme, solide et indépendant.
 Suffisamment solide et indépendant pour que son détenteur ne tombe pas, dès sa prise de fonctions, sous la coupe des cocayatollahs qui, depuis des lustres, hantent les couloirs, les sous-sols, les recoins et les anfractuosités de ce grand ministère.
 .
À tel point de se voir pratiquement interdire, comme c'est le cas depuis des mois, de rencontrer le moindre représentant de la filière viticole.
 Ni même le moindre œnophile désintéressé.
Il semblerait que le principe d'accepter un tel dialogue pourrait risquer d'être interprété comme une sorte de réhabilitation partielle du breuvage plusieurs fois millénaire dont Hippocrate disait qu'il «est une chose merveilleusement appropriée à l'homme si, en santé comme en maladie, on l'administre avec à propos et juste mesure suivant la constitution individuelle».
 C'est la raison pour laquelle les fanatiques cités plus haut ont fini par "avoir la peau" du Conseil de Modération et Prévention (lire notre article du 25 février dernier).
 .
 La nomination d'une personne capable de leur résister pourrait être l'occasion d'entamer un début de réconciliation durable avec les français pour la grande majorité desquels le vin est un élément essentiel et emblématique d'une culture prestigieuse aux yeux du monde :  http://www.vinetsociete.fr/magazine/article/le-vin-l-atout-coeur-des-francais...
.
.