Cohabitation

On se souvient que dans le premier gouvernement de cohabitation qu'ait connu la France, de 1986 à 1988, M. François Mitterrand étant Président de la République, le 1° ministre était viril M. Jacques Chirac, lequel avait confié à la séduisante Mme Michèle Barzach le poste de «Ministre délégué auprès du ministre des affaires sociales et de l'emploi, chargé de la santé et de la famille» : Click.

 On se souvient également que cette dernière avait donné son nom à une loi œnophobe restée dans l'histoire comme étant la préfiguration de la sinistre loi Évin (30/07/1987) :  Click.
.
 Qu'est ensuite devenue Mme Barzach ?
Oh,! Elle n'a pas perdu le nord et a géré au mieux ses affaires comme beaucoup d'autres ex-ministres de la santé, notamment en relation avec un certain M. Daniel Vial dont le domicile a été récemment perquisitionné dans le cadre d'une affaire concernant un certain... Jérôme Cahuzac.
Un monsieur qui la tient en haute estime : Click (voir fin de l'article).
.
 Et actuellement, après avoir été membre du Conseil d’administration de Glaxo Wellcome de 1997 à 2001 et de GlaxoSmithKline de 2001 à 2004, elle préside le conseil d’administration de la Fondation GlaxoSmithKline France.
.
GlaxoSmithKline !
Un laboratoire auquel nous avons déjà consacré 2 articles (en relisant particulièrement le plus ancien des deux, on voit bien le rapport avec notre mission de défense du vin).
.
Un laboratoire dont on voit aujourd'hui qu'il ne laisse pas sans occupations les anciens ministres de la Santé après la fin de leurs carrières politiques.
 «Bon à savoir» doivent penser certaines personnes actuellement en poste.
 Et soucieuses de leur avenir...
Lorsque la fortune politique aura cessé de sourire à leur ego.
.