Levrette

LevretteComme nos fidèles lecteurs s'en souviennent probablement, nous avons déjà eu l'occasion de parler de M. Damien Mascret, chroniqueur à Itele et au Figaro.
Et ceci à 2 reprises.
2012:
http://honneurduvin.vitisphere4.vitisphere.com/figaro/
2014:
http://honneurduvin.vitisphere4.vitisphere.com/oenoseptique-trop-hatif/

En cette année 2016, il nous semble à nouveau être vexé de ne pas encore figurer sur la "short list" des prétendants au prochain Grand Prix de l'Œnophobisme.
Nous expliquerons plus bas ce qui nous donne cette impression.

Mais d'abord, rappelons qu'elle est sa spécialité.
Depuis quelque temps, par modestie sans doute, le Dr Mascret se présente souvent comme généraliste mais il est en réalité médecin sexologue, membre de l'illustre Société Francophone de Médecine Sexuelle :  http://www.sfms.fr/prod/system/main/?page=/prod/data/societe/membres/membres.asp.
À ce titre, il a co-écrit 2 ouvrages immortels.
Celui-ci : "La revanche du clitoris" (2008). 

RomantiqueEt surtout cet autre : "Peut on être romantique en levrette ?" (2009). Un titre qui a peut-être inspiré celui d'une courte comédie publiée en juin 2016 : http://www.goldenmoustache.com/la-levrette-romantique-100395/.

Le docteur Mascret a parfois apporté aussi sa contribution à certains articles portant sur des pratiques plus ou moins habituelles.
Exemple (parmi d'autres...) : http://www.femmeactuelle.fr/amour/sexo/sadomasochisme-douleur-21124.
Et ce n'est pas un homonyme comme en témoigne cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=tBWsEW8yBow.
Dans quelques jours il nous proposera un " Dico-guide" de notre santé.
Les questions précédemment évoquées le seront-elles à nouveau ?

Et sera-t-il question de vin ?
Pour être clairs, nous le redoutons un peu au vu d'un récent article paru dans le Figaro : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/03/29/24792-faux-effet-protecteur-petit-verre-dalcool.
Dans la ligne de celui que nous évoquions Résultat de recherche d'images pour "damien mascret i tele 06/04/2016"la semaine dernière dans notre billet "West".
Et puis il y a eu reprise du même thème avec des propos similaires sur I télé : http://www.itele.fr/chroniques/mag-sante/le-mag-sante-du-06042016-160294.
Quelques jours auparavant, nous avions pu entendre le même monsieur sur la même chaîne déclarer de façon claire et définitive en ouverture de sa rubrique : «L'alcool est mauvais pour la santé !» (http://www.itele.fr/chroniques/mag-sante/le-mag-sante-du-30032016-159451).
Sans parler de d'autres formulations inquiétantes qu'il nous est arrivé de repérer parfois en effectuant notre travail de surveillance des médias coutumiers de la vente d'espaces publicitaires à la star des boissons malbouffisantes.

Pour finir et parce qu'il ne faut jamais désespérer de convaincre ses adversaires, tentons de faire changer M. Mascret de position.
Pour ce faire, dans l'immédiat, nous lui proposons de lire 2 textes.
Celui-ci «
Osez l'érotisme selon Bacchus».
Et cet autre: «Le vin (et pas seulement le champagne) est-il le meilleur ami du sexe ?».
Il aurait sans doute aussi tout à gagner à consulter cette étude publiée dans le "Journal of Sexual Medicine" : Regular moderate intake of red wine is linked to a better women's sexual health. 

Et puis, nos adversaires, au delà de les convaincre, nous caressons parfois le rêve fou de les amener à aimer vraiment le "divin breuvage".
Mais dans le cas de notre sexologue-écrivain, quel vin lui indiquer qui pourrait l'intéresser dès l'abord ?

Château La LevretteTrouvé !
Et dans le Figaro, par dessus le marché ! Un Château La Levrette, bien sûr : http://avis-vin.lefigaro.fr/vins-champagne/bordeaux/rive-droite/bordeaux-superieur/d25410-chateau-la-levrette...

Quand on cherche à séduire, il peut être utile d'apporter une petite touche de romantisme, n'est-ce pas ?

Nota Bene Il est encore temps pour s'inscrire à la prometteuse conférence dont nous vous avons déjà parlé :  http://honneurduvin.vitisphere4.vitisphere.com/attention-changement-de-lieu/.

.

.

 

Œnosceptique trop hâtif

 S'il est, ces temps-ci, un œnosceptique médiatique à surveiller de près. c'est bien M. Damien Mascret, journaliste spécialiste des questions de santé au Figaro et sur i>TELE.

 Dangereux pour le vin, il est un personnage médiatique à surveiller de près et il s'agit de M. Damien Mascret, journaliste spécialiste des questions de santé au Figaro et sur i>TELE.  Il est en passe de supplanter Mme Christelle Balllestrero, titulaire actuelle du Grand Prix de l'Œnophobie Télévisuelle. Mardi dernier (13/05), un des administrateurs de notre association l'a vu et  entendu réclamer une hausse de la fiscalité sur cette chaîne d'information continue.  Et il a pu enregistrer la scène, mettant à profit la rediffusion de celle-ci dans la 1/2 heure suivante. Les propos de M. Mascret s'inscrivaient dans le cadre d'un court reportage concernant la publication d'un récent rapport de l'OMS très commenté dans la presse : Click.     Détail intéressant :  Les propos de M. Mascret ont pu être entendu de 5 à 7h et puis ils n'ont pu être réécoutés. Et ils ne peuvent être retrouvé dans les "replays" d'i>TELE.  Un peu comme s'ils avaient été estimés prématurés en haut lieu de décision stratégique. En effet, le 12/05 c'est plus d'un mois avant la mi-juin, le moment où le Projet de Loi de Santé Publique devrait être présenté en Conseil des Ministres.  Or, les expériences précédentes semble montrer que le délai entre l'opération de diabolisation et l'expression de la proposition ultra-fiscalisante est considéré comme entre : 2009 : 15 jours : Click (début de l'article), 2013 : presque un mois... mais pas tout à fait : Click (fin du billet). Nota Bene : Nous avons déjà eu ici à parler de M. Damien Mascret. : voir notamment notre article du 03/10/2012.  Et aussi de i>TELE : "Barbier : la triche" (ne pas oublier de lire le commentaire de notre lecteur). En ce qui concerne le rapport de l'OMS, nous serons amenés à en reparler, d'autant plus qu'il nous semble in fine être plutôt favorable à la consommation de vin... régulière et modérée, bien sûr ! Mais il est probable que nous aurons ayssi à reparler d'i>TELE et de M. Mascret.

 Cet homme pourrait être en passe de supplanter Mme Christelle Balllestrero, titulaire actuelle du Grand Prix de l'Œnophobie Télévisuelle.
 Mardi dernier (13/05), par exemple, un des administrateurs de notre association l'a vu et  entendu réclamer sur cette chaîne d'actualité continue une hausse de la fiscalité appliquée aux boissons alcoolisées.
 Et notre militant du vin a pu enregistrer la scène, mettant à profit la rediffusion de celle-ci dans la 1/2 heure suivante.
Les propos de M. Mascret s'inscrivaient dans le cadre d'un court reportage concernant la publication d'un récent rapport de l'OMS très commenté dans la presse : Click.
.
Détail intéressant :
 Ces propos ont pu être entendu de 5 à 7h et puis ils n'ont pu être réécoutés.
Et ils ne peuvent être retrouvé dans les "replays" d'i>TELE.
 Un peu comme s'ils avaient été estimés prématurés en haut lieu de décision stratégique.
En effet, le 12/05 c'est plus d'un mois avant la mi-juin, c'est à dire le moment où le Projet de Loi de Santé Publique devrait être présenté en Conseil des Ministres.
 Or, les expériences précédentes montrent que le délai entre l'opération de diabolisation et l'expression de la proposition ultra-fiscalisante a toujours tactiquement été situé entre :
¤ 2009 : 15 jours : Click (début de l'article)
et :
¤ 2013 : presque un mois... mais pas tout à fait : Click (fin du billet).
.
Nota Bene :
  1. Nous avons déjà eu ici à parler de M. Damien Mascret et de son étrange manière d'interpréter les enquêtes : voir notamment notre article  "Figaro".
  2. Et aussi de i>TELE : "Barbier : la triche" (ne pas oublier de lire le commentaire de notre lecteur).
  3. En ce qui concerne le rapport de l'OMS, nous serons amenés à en reparler, d'autant plus qu'il nous semble in fine être plutôt favorable à la consommation de vin... régulière et modérée, bien sûr !
Mais il est probable que nous aurons aussi à reparler d'i>TELE et de M. Mascret.
.
.