C’est mal ?

C'est mal de mettre en garde contre la consommation excessive ?Campagne d'information : "Le vin. Je l'aime, je le respecte."

2 verres maximum pour les femmes.
3 pour les hommes.
4 en une occasion exceptionnelle.
0 un jour par semaine.
En tout cas, bien que très souvent grassement payés pour sauvegarder la santé des citoyens,  les œnophobistes ne le font pas.
Et quand une vaillante association comme Vin & Société s'y attelle(http://2340.vinetsociete.fr/sites/default/files/CP%20National_campagne-reperes_Vin_et_Societe.pdf), quel scandale !
Alors que la structure "Entreprise et Prévention" le fait depuis des années :  http://2340.fr... et qu'on a jamais enregistré un tel volume de réactions.
Il faut dire que dans cette organisation siègent la plupart des productions d'autres boissons alcoolisées comme surtout la Fédération Française des Spiritueux, actuellement présidée par Mme Hénin-Badoinot (Bacardi) : http://2340.fr/qui-sommes-nous/.
Laquelle partage avec les ci-dessus cités œnophobistes l'objectif affiché de faire exploser la fiscalité sur le vin.
Et cela depuis bien longtemps puisque son ancien président disait déjà en 2010 que la FFS le demandait «depuis plusieurs années». Lire la dernière phrase de ce communiqué : CLICK (PDF).
Mais dans le cas présent, c'est différent : quelle polémique !
Un déchaînement.
On trouvera ici une trentaine d'articles émanant de la presse écrite (toutes opinions confondues) : CLICK.

Et une émission de radio particulièrement pénible à écouter pour les amis du vin

On notera le refus de répondre à la question posée par une auditeur et portant sur les dangerosités comparées du vin et d'un certain soda bien connu (6° minute).
Et aussi la définition extrémiste de l'alcoolisme exprimée auparavant...

Bon... il faut quand même aussi penser à compenser !
Et lire l'excellente réponse de Vin & Société :  http://2340.vinetsociete.fr/sites/default/files/CP%20National_campagne-reperes_Vin_et_Societe.pdf.

Résultat de recherche d'images pour "demi verre de vin"Quant à nous, nous allons continuer notre campagne contre toute consommation inférieure à l'optimum (cf. notre article "Maxima et optima").
Pour une raison évidente : c'est la grande majorité de nos concitoyens qui est affectée par ce mal qu'est la sous-consommation quotidienne.
Et de cela, c'est la cocacollabosphère qui est responsable.

Et bien sûr, corrélativement, on ne peut que continuer à constater la progression constante et dramatique de l'épidémie de diabésité :  http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/diabete/articles/5873-diabesite-obesite-diabete.htm...

Le vin. Je l'aime, je le respecte.

.