Outre-mer

Mr Victorin Lurel est un homme politique qui bénéficie de la confiance de ses compatriotes guadeloupéens : http://fr.wikipedia.org/wiki/Victorin_Lurel.
Et cette confiance, nous avons tendance à penser qu'il la mérite très probablement quand nous constatons qu'il se soucie de leur santé et de celle des autres habitants de l'outre-mer au point de ne pas hésiter à affronter les puissants défenseurs patentés de la malbouffe délétère notamment sous sa forme liquide :
http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/L-outre-mer-veut-se-debarrasser-des-produits-trop-sucres-_EP_-2011-10-05-719761.
Si la proposition de loi déposée par Mr Lurel et ses amis n'était pas adoptée ce serait fort regrettable d'autant plus qu'elle est remarquable à bien des égards :
http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion3574.asp.

Par ailleurs elle suscite certaines considérations périphériques comme celle-ci par exemple : comment se fait-il qu'un collègue député de Mr Lurel, docteur en médecine et par ailleurs soucieux de la terrible épidémie en progression constante qui menace les humains de notre siècle au point d'avoir, en 2004 écrit un ouvrage intitulé "Obésité, le nouveau mal français", n'a pas jugé bon de se joindre directement aux co-signataires ?
Nous avions déjà noté que ce même parlementaire, qui fut par ailleurs rapporteur il y a 20 ans de la tristement mémorable loi Evin, avait, à l'automne 2009, étrangement déployé des trésors de réthorique pour s'opposer à un amendement proposé par la commission des finances sur la base d'un rapport IGF-IGAS. Cet amendement précurseur visait à instituer une taxe sur les boissons sucrées avait été repoussé.
Une poignée de mois auparavant, ce personnage apparemment paradoxal s'était joint à une démarche visant à empêcher l'évolution législative qui a permis aux producteurs de vin d'exister sur internet...

Pour recentrer le débat et revenir à l'actualité immédiate de la proposition de Victorin Lurel et de ses amis, proposition à laquelle nous souhaitons le meilleur aboutissement en espérant que celui-ci ne sera pas empêché par des considérations politiciennes, chacun de ceux qui le souhaitent peut en savoir d'avantage au moyen de ce lien :
http://www.assemblee-nationale.fr/13/dossiers/difference_taux_sucre_outre_mer_hexagone.asp.

Le dossier n'étant pas clos, il est fort probable que nous y revenions. Et même s'il était clos, nous y reviendrions sans doute tant il contient des éléments intéressants à approfondir.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de protection *