Œnosceptique trop hâtif

 S'il est, ces temps-ci, un œnosceptique médiatique à surveiller de près. c'est bien M. Damien Mascret, journaliste spécialiste des questions de santé au Figaro et sur i>TELE.

 Dangereux pour le vin, il est un personnage médiatique à surveiller de près et il s'agit de M. Damien Mascret, journaliste spécialiste des questions de santé au Figaro et sur i>TELE.  Il est en passe de supplanter Mme Christelle Balllestrero, titulaire actuelle du Grand Prix de l'Œnophobie Télévisuelle. Mardi dernier (13/05), un des administrateurs de notre association l'a vu et  entendu réclamer une hausse de la fiscalité sur cette chaîne d'information continue.  Et il a pu enregistrer la scène, mettant à profit la rediffusion de celle-ci dans la 1/2 heure suivante. Les propos de M. Mascret s'inscrivaient dans le cadre d'un court reportage concernant la publication d'un récent rapport de l'OMS très commenté dans la presse : Click.     Détail intéressant :  Les propos de M. Mascret ont pu être entendu de 5 à 7h et puis ils n'ont pu être réécoutés. Et ils ne peuvent être retrouvé dans les "replays" d'i>TELE.  Un peu comme s'ils avaient été estimés prématurés en haut lieu de décision stratégique. En effet, le 12/05 c'est plus d'un mois avant la mi-juin, le moment où le Projet de Loi de Santé Publique devrait être présenté en Conseil des Ministres.  Or, les expériences précédentes semble montrer que le délai entre l'opération de diabolisation et l'expression de la proposition ultra-fiscalisante est considéré comme entre : 2009 : 15 jours : Click (début de l'article), 2013 : presque un mois... mais pas tout à fait : Click (fin du billet). Nota Bene : Nous avons déjà eu ici à parler de M. Damien Mascret. : voir notamment notre article du 03/10/2012.  Et aussi de i>TELE : "Barbier : la triche" (ne pas oublier de lire le commentaire de notre lecteur). En ce qui concerne le rapport de l'OMS, nous serons amenés à en reparler, d'autant plus qu'il nous semble in fine être plutôt favorable à la consommation de vin... régulière et modérée, bien sûr ! Mais il est probable que nous aurons ayssi à reparler d'i>TELE et de M. Mascret.

 Cet homme pourrait être en passe de supplanter Mme Christelle Balllestrero, titulaire actuelle du Grand Prix de l'Œnophobie Télévisuelle.
 Mardi dernier (13/05), par exemple, un des administrateurs de notre association l'a vu et  entendu réclamer sur cette chaîne d'actualité continue une hausse de la fiscalité appliquée aux boissons alcoolisées.
 Et notre militant du vin a pu enregistrer la scène, mettant à profit la rediffusion de celle-ci dans la 1/2 heure suivante.
Les propos de M. Mascret s'inscrivaient dans le cadre d'un court reportage concernant la publication d'un récent rapport de l'OMS très commenté dans la presse : Click.
.
Détail intéressant :
 Ces propos ont pu être entendu de 5 à 7h et puis ils n'ont pu être réécoutés.
Et ils ne peuvent être retrouvé dans les "replays" d'i>TELE.
 Un peu comme s'ils avaient été estimés prématurés en haut lieu de décision stratégique.
En effet, le 12/05 c'est plus d'un mois avant la mi-juin, c'est à dire le moment où le Projet de Loi de Santé Publique devrait être présenté en Conseil des Ministres.
 Or, les expériences précédentes montrent que le délai entre l'opération de diabolisation et l'expression de la proposition ultra-fiscalisante a toujours tactiquement été situé entre :
¤ 2009 : 15 jours : Click (début de l'article)
et :
¤ 2013 : presque un mois... mais pas tout à fait : Click (fin du billet).
.
Nota Bene :
  1. Nous avons déjà eu ici à parler de M. Damien Mascret et de son étrange manière d'interpréter les enquêtes : voir notamment notre article  "Figaro".
  2. Et aussi de i>TELE : "Barbier : la triche" (ne pas oublier de lire le commentaire de notre lecteur).
  3. En ce qui concerne le rapport de l'OMS, nous serons amenés à en reparler, d'autant plus qu'il nous semble in fine être plutôt favorable à la consommation de vin... régulière et modérée, bien sûr !
Mais il est probable que nous aurons aussi à reparler d'i>TELE et de M. Mascret.
.
.

Une réflexion au sujet de « Œnosceptique trop hâtif »

  1. Ping : Sous-consommation dévastatrice | Pour l'Honneur du Vin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de protection *