Du lourd ! (1)

Après une année 2015 assez mouvementée, la ligne de front devrait se stabiliser pour quelques mois (cf. notre article "Bissextile").

Résultat de recherche d'images pour "vague scélérate"En attendant d'en savoir plus sur la stratégie que concoctent nos adversaires en préparation de la prochaine "vague scélérate" examinons de plus prés les données qu'ils ont utilisées au cours de l'année écoulée et dans le cadre du différent qui nous a opposés à eux.

Pour commencer, examinons celles fournies par le bon professeur Kopp.

Nos lecteurs fidèles connaissent de longue date le "Principe de Hill", principe selon lequel moins il est consommé de vin en France,  plus la France compte de décès imputables à l'alcool (+11,25% décès pour - 23% consommation) : http://honneurduvin.vitisphere4.vitisphere.com/principe-de-hill/.

Mais il y a beaucoup plus fort ! C'est le principe de Kopp. Dans un domaine différent (le coût social et non la mortalité) il pulvérise carrément les chiffres dont nous venons de parler !

En 2005, est publiée une étude co-signée par MM. Kopp et Fenoglio: http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxpkm4.pdf.

En page 55, le coût social (afférent à l'année 2003) estimé est égal à 37 030,90 millions d'euros. Tableau 2006 Mais on peut voir aussi qu"il est fait référence à une étude antérieure co-signée par les mêmes auteurs datant de 2000 et portant sur l'année 1995.
Laquelle n'aboutissait qu'à un résultat de 17 595,80 millions d'euros !
Cette étude précédente la voici:  http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/cout2000.pdf
Donc, le coût social lié à l'alcool aurait déjà plus que doublé de 1995 à 2003 alors que la consommation est déjà en diminution sensible (presque - 2% par an) !

Pour justifier de l'augmentation considérable de ces chiffres, on nous explique qu'il s'agit d'une «Modification du système de calcul».
Et encore, estimons nous heureux car Mme Hill, elle, n'a jamais daigné nous donner la moindre explication.

Jamais 2 sans 3 : en septembre dernier, nouvelle "modification de calcul" et on passe à 118 057 millions d'€ !
Voir page 6 : http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eisxpkv9.pdf.
Notons au passage que cette étude est signée par le seul M. Kopp et c'est la raison pour laquelle nous parlons de "principe de Kopp" et non pas de "Kopp & Fenoglio".

570% d'augmentation en 15 ans ! Pendant que la consommation de vin diminuait de presque 25% : http://www.ofdt.fr/statistiques-et-infographie/series-statistiques/alcool-evolution-des-quantites-consommees-par-habitant/ !

Alors çà, C'EST DU LOURD !!!
Beaucoup,  beaucoup plus lourd, comme nous le verrons ultérieurement, que l'estimation internationale sur le même sujet relative au groupe de pays auquel appartient la France...

On en connait une qui doit être super jalouse... Mais rien n'est encore perdu pour elle : jamais 2 sans 3 dans ce domaine aussi.
Bientôt, selon les mêmes proportions, 302 000 décès imputables à l'alcool ?
C'est à dire plus d'un sur deux ?
Attention quand même, dans l'élan, à ne pas finir englober tout ou partie des malheureux abstèmes !

Bien entendu nous émettrons bientôt un certain nombre d'observations concernant cette question.
Mais nous allons en formuler une "en avant-première" : quand même curieux que les modifications de modes de calcul donnent toujours et systématiquement des réévaluations a maxima !
Évidemment dans le sens de l'aggravation et jamais en sens inverse...

                                                                                                          (À suivre)

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de protection *