Coup de théâtre

La question de la taxation des boissons sucrées, dont plus personne ne parlait, revient soudainement dans l'actualité du 08/09 par une voie que peu de gens attendaient :
http://www.francesoir.fr/actu/projet-taxe-sodas-coca-cola-sucre-un-investissement-en-france-en-guise-reponse-135212.html
Tout cela parce qu'il est question d'une augmentation d'un misérable centime d'euro par canette mais c'est encore trop pour le géant qui ne tolère pas la moindre atteinte aux acquis de ce qu'on appelait dans les années 50 la cocacolonisation.
Voici un document qui décrit bien l'ambiance de l'époque avec, il faut le reconnaître, certaines outrances de part et d'autre :
http://www.nouvelle-europe.eu/cultures/cultures-europeennes/l-affaire-coca-cola-ou-quand-un-soda-devient-politique.html

Dans la soirée, coup de théâtre ; sans doute consciente de l'émotion soulevée et du problème d'image, la grande marque modifie ses propos :
http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/exclusif-lci-coca-cola-continuera-finalement-a-investir-en-france-6682263.html

L'épisode semble terminé. Certains diront qu'il comportait en filigrane une sorte de chantage à l'emploi.
Nous ne le croyons pas vraiment car si c'était le cas, par souci d'efficacité maximale, il aurait fallu faire plus fort : parler aussi des emplois menacés dans l'industrie de la perte de poids et dans les personnels médicaux spécialisés dans la gestion des dégats spécifiques ( obésité, diabète sucré, etc...).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de protection *