OMS et HAS

Voici un article, traitant d'une importante information qui agite actuellement la planète de la science nutritionnelle, un article très intéressant :
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/sucre-l-oms-pour-un-maximum-de-25-grammes-par-jour-07-03-2014-1798597_57.php

2 extraits particulièrement significatifs concernant le nouveau projet de l'Organisation Mondiale de la Santé :

  •  «(il) précise qu'une réduction de ce pourcentage à moins de 5 % par jour "apporterait des bénéfices supplémentaires". Cinq pour cent de l'apport énergétique total, cela représente approximativement 25 grammes de sucre par jour (environ 6 "cuillères à thé" selon le communiqué) pour un adulte doté d'un indice de masse corporelle (IMC) normal. Évidemment, la dose doit être moindre chez tous ceux et celles qui souhaitent perdre du poids... »
  • « Une seule canette de soda sucré contient jusqu'à 40 grammes (environ 10 cuillères à thé) de sucre. Dans ce dernier cas, il s'agit de calories dites "vides", qui n'ont donc aucun intérêt nutritionnel pour l'organisme. Qui plus est, ces calories ne provoquent pas de sensation de satiété et sont donc directement impliquées dans la prise de poids.»

Lire aussi la dépêche AFP "source" sur le même journal :  http://www.lepoint.fr/monde/l-oms-veut-lutter-contre-la-consommation-d-aliments-riches-en-sucres-caches-04-03-2015-1909971_24.php.

Un simple et rapide de calcul démontre à l'évidence que la dose maximale de soda pouvant être consommé est de 20cl par jour.
Et encore «pour un adulte doté d'un indice de masse corporelle (IMC) normal» !
Et encore à condition de ne pas consommé parallèlement d'ingrédients comportant des sucres ajoutés et plus ou moins cachés.

Reprises récemment en France par le Haut Conseil de la Santé, les préconisations de l'OMS concernant la consommation de boissons alcoolisées sont toujours de 2 verres pour les femmes et 3 verres pour les hommes comme limite à ne pas dépasser : Click.
Soit 2,5 verre en moyenne unisexe.
Soit 20% de plus que la limite qui concerne les sodas et en plus dans ce cas-là on peut s'autoriser une petite pâtisserie !

Il apparaît donc une fois de plus (mais de' manière encore plus flagrante désormais) que la commission des Affaires Sociales qui se réunira la semaine prochaine à l'Assemblée Nationale devrait à l'évidence s'attacher à ramener le niveau de pénalisation fiscale et nutritionnelle appliqué aux boissons sucrées au-delà de celui que subissent les boissons alcoolisées.
Et cela bien plutôt que de proposer aux parlementaires des amendements aggravant encore le sort de celles-ci.
Et notamment du vin.

Lequel, malheureusement, ne dispose pas, contrairement à ce qu'on pense généralement, d'une puissance lobbying équivalente à celle de la malbouffe.
Laquelle bénéficie de sommes extrêmement considérables acquittées par le contribuable et mises à son service par l'intermédiaire d'officines spécialisées particulièrement dans la diabolisation du "divin breuvage".

Qui est le meilleur vecteur de "bienbouffe" comme l'a démontré depuis longtemps l'étude dite "de Copenhague" :  http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10643379.

 

Rock’n’roll

Une séquence exceptionnelle défiant tous les oukases cocacollaborationnistes et toutes les fatwas œnophobes !
 Des bouteilles de vin sur un plateau de télévision !
C'était mardi dernier dans la 2° partie du "Grand Journal" et on a pu voir Antoine de Caunes retrouvant l'esprit provocateur et rock n'roll de ses débuts.
 Et cela en faisant passer des verres aux survivants de "Charlie Hebdo" ainsi qu'à certains de leurs amis qui étaient entrain d'ouvrir des bouteilles.
Après avoir bien précisé en souriant : «Je vous rappelle qu'il y a une loi en France qui interdit formellement de boire de l'alcool sur les plateaux».
.
Fallait-il les événements tragiques de la semaine dernière pour que l'on puisse entrevoir un retour à la "civinlisation" ?
.
Une perspective bien réjouissante alors que devrait bientôt s'ouvrir au Parlement le débat sur le projet de Loi de Santé avec ses incertitudes.
 Nous aurons bientôt à reparler.
.
.
.
 

Télomères et palmipède

«Un coup de vieux

Les centenaires en bonne santé ont de très longs télomères.
Les télomères, c’est ce qu’on trouve à l’extrémité des chromosomes.   Un indicateur de notre vieillissement cellulaire.
Plus le temps passe, plus ils rétrécissent.
Or, que vient-on de découvrir ? Que boire du soda non seulement fait grossir, mais raccourcit aussi les télomères.
C’est l’étonnante conclusion d’une étude publiée par l’American Journal of Public Healt, prestigieuse revue d’épidémiologie. Une équipe de chercheurs américains a eu l’idée de mesurer des télomères de 5 300 adultes en bonne santé. Résultat : les consommateurs réguliers de Coca-Cola ou de Pepsi ont les télomères qui s’effilochent.
D’après les calculs des scientifiques, avaler deux cannettes par jour fait ainsi perdre en quatre ans l’équivalent de 4,6 ans d’espérance de vie.
Comment boire du soda peut-il rétrécir les télomères ? Mystère et boule de gomme.
« Cette étude montre qu’il existe un mécanisme invisible conduisant à un vieillissement accéléré », se contentent, pour le moment, d’expliquer les auteurs de l’étude.
En attendant, rappelons les autres effets joyeux des boissons gazeuses sucrées. Primo, elles sont fortement soupçonnées de favoriser le cancer de l’œsophage, à cause des remontées gastriques.
 Autre effet corrosif, celui de l’acide phosphorique, qui agit sur le squelette en perturbant l’absorption du calcium, particulièrement chez les femmes.
Et le sucre ? Une cannette contient en moyenne sept morceaux de sucre : un torrent de calories qui favorise l’obésité et les maladies qui vont avec, telles que le diabète.
Saluons comme il se doit l’initiative de Quick, qui a décidé d’installer dans ses 400 restaus en France un « drink spot », - en clair, une fontaine où boire des sodas à volonté – sans que le gouvernement s’en émeuve. Voilà une belle démonstration de sa cohérence en matière de santé publique.
C’est en effet la Caisse des Dépôts, donc l’État, qui, via sa filiale d’investissement, est le propriétaire de Quick.
Son patron, Pierre-René Lemas, était il y a encore peu de temps Secrétaire Général de l’Élysée. Offrir du soda à gogo au moment où les experts en santé publique demandent que soit alourdie la TVA sur les sodas....
À moins que raccourcir les télomères des Français soit l’arme secrète pour sauver le système des retraites ? Pschitt alors !» Quelques observations "Honneur du Vin" :

1) le "Canard" arrive aux mêmes conclusions que les nôtres concernant le rôle malbouffisant des pouvoirs publics via la caisse des Dépôts.
Voir notre article "Malbouffisation institutionnelle" du 24/05/2013.

2) il se risque à la même hypothèse que nous concernant le lien avec les préoccupations à l'égard des caisses de retraite.                                                                                            Voir notre article "Financement des retraites : calcul pervers ?" du 14/10/2012.

3) nous sommes tout à fait satisfait que, comme nous l'avons fait maintes fois, l'hebdomadaire satirique paraissant le mercredi souligne les effets délétères de l'acide phosphorique et surtout du sucre contenu dans les sodas cités, mais nous aurions aimé qu'il indique aussi qu'à l'inverse de ces breuvages les boissons alcoolisées accroissent la longueur des télomères comme nous l'indiquions il y a 1 an : "Révolution culturelle".

Comme nous nous l'avons souligné à maintes reprises, pour optimiser l'effet bénéfique de ces dites boissons alcoolisées, il faut (particulièrement important de le rappeler en cette période !) les consommer avec modération et, pour leur apport en polyphénols anti-oxydants, choisir préférentiellement celles qui sont issues, après fermentation, de jus de fruits.

Le vin, par exemple !

Canard, si tu nous lis...
.
.
Nota Bene: nous avons une idée quant à l'explication du mystère et boule de gomme.

Nous y reviendrons peut être après avoir acquis et étudié en profondeur l'étude concernée.

 

En attendant... Bon réveillon à tous !

.
.
.
 

Mensuel, hebdomadaire, quotidien

Dans leur grande majorité, les français approuvent l'une des plus emblématiques de nos initiatives... et des plus anciennes (Décembre 2006) !

En effet, le dernier numéro de l'excellent mensuel Terres de Vins - actuellement en vente - nous révèle que «les personnes interrogées saluent à 78% l’entrée du vin, depuis mars, au patrimoine gastronomique de la France».

 Cela selon un sondage réalisé à son initiative : CLICK.
Le dit sondage ayant été réalisé avant l'"embâtardissement" de la mesure (RAPPEL), il était naturel que la question posée porte uniquement sur le vin.
Les choses étant à présent ce qu'elles sont, si nous avions les moyens, nous demanderions au même institut de sondage de poser la même question à propos de la bière et des spiritueux et nous sommes certains que l'adhésion serait... disons beaucoup plus modérée.
.
De tout cela il nous reste une fierté et un regret.
La fierté d'avoir initié la démarche et le regret de n'avoir su mobiliser d'avantage au sein du camp du vin car nous avons la conviction que la manœuvre banalisante aurait pu être contrée... mais il fallait plus de moyens que les seuls nôtres.
.
Nota Bene : on trouve dans le numéro précédent de Terres de Vin un très bon éditorial de Rodolphe Wartel qui contient ces phrases :  «Étrangement, la télévision et le cinéma se montrent plus permissifs avec le cannabis qu'avec le vin. Quand le second enivre et ridiculise, le premier amuse et désinhibe. De "Marche à l'ombre" à "Intouchable", combien de films grand public regardés par des millions d'adolescents n'ont-ils pas apporté une image valorisante, décomplexée et drôle du fumeur de joints ?...»
Des propos qui nous paraissent en résonance avec notre série de billets intitulés "Cannabis" : [1], [2] et [3].
.
Jean-François Copé, le 21 janvier 2010.
D'autre part, nous apprenons par un article du journal économique "Les Échos" que l'hebdomadaire "Le Point" révèle un très intéressant cas de cocacollaborationisme datant de la précédente majorité et impliquant une personnalité politique de premier plan :  http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203845984012-comment-cope-a-defendu-les-interets-de-coca-cola-europe-cliente-de-bygmalion-1051867.php.
Question ; qui lui a succédé ?
Plus explicitement, avec qui, dans la majorité actuelle la célèbre marque de soda à base d'acide phosphorique carbo-hydraté a-t-elle pris contact ?
.
Valérie Boyer le 11 décembre 2013.
Nota Bene : grâce à cet article nous avons enfin compris pourquoi Mme Valérie Boyer, députée que nous considérions autrefois comme une alliée dans la lutte contre la malbouffe diabésitogènes avait subitement disparu de nos écrans.
Nous nous en étonnions dans notre article du 22/12/2011 (phrase en gras et rouge, à peu prés au 1/3 de l'article).
.

Le quotidien "Le Figaro" nous apprend que les «Les principaux fabricants de sodas se sont engagés à réduire de 5% la teneur en sucre de leurs produits en 2015 par rapport à 2010 et à limiter la publicité à la télévision destinée aux enfants.» : CLICK.

5% : 19 morceaux de sucre par litre à la place de 20 ?
Mais c'est colossal !
.
Nous reparlerons bientôt de cette "excellente" nouvelle... avec une tristesse amusée.
Ou un amusement attristé, comme on voudra.
Amusement parce que les ficelles sont tellement grosses que c'en est comique !
Attristé parce qu'il s'agit de santé humaine... et en particulier de celle des enfants.

. .

 

En cohérence ?

Les propositions de Marisol Touraine seront-elles en cohérence avec ses propos ? Si oui, se serait une bonne chose !
 La ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes s'expliquait récemment concernant le gel des retraites et le justifiait ainsi : «Il n'y a pas beaucoup d'inflation et donc les règles que nous appliquons chaque année de la même manière pour revaloriser les retraites aboutissent à ce que cette revalorisation soit égale à 0» : http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5N0RD4K920140912.
 En gros, ce gel ne se traduira pas par une diminution du pouvoir d'achat des retraités, ou alors une diminution extrêmement modérée...
Cela s'était au titre des Affaires Sociales.
.
Au titre de la Santé, donc, il serait logique que la même Mme Touraine s'abstienne à l'automne de proposer, à l'occasion des divers projets de loi qu'elle soumettra au Parlement, des mesures qui contribueraient à pénaliser le pouvoir d'achat des retraités.
 Rappelons que c'est dans les rangs de ceux que la SNCF appelle les "seniors" que l'on trouve le plus de consommateurs réguliers et modérés du "divin breuvage" : voir ICI, page 33, tableau de gauche.
alt=Description de cette image, également commentée ci-après
 Un mode de consommation dans cette tranche de population dont aucun des pires hygiénistes que nous ayons eu à combattre n'a jamais contestée l'intérêt du point de vue sanitaire.
«Le vin est le lait des vieillards» disait Platon.
.
Nota Bene :
 1) Le mot "vieillard" peut choquer certains de nos lecteurs, mais il faut savoir que dans la Grèce Antique étaient considérés comme tels tous ceux qui n'étaient plus susceptibles d'être réquisitionnés au service de la cité, c'est à dire au delà de 60 ans...
alt=Description de cette image, également commentée ci-aprèscomme Socrate, par exemple, le maître de Platon au moment où ce dernier recueillait ses paroles... au cours de banquets (συμπόσιον / sumpósion - symposium en latin- traditionnellement traduit par «banquets», plus littéralement « réunion de buveurs») où le vin était présent en raison des ses vertus psychoactives.
Lire notre mini-dossier "Psychoactivité positive".
 C'est dans ces conditions que Platon écrivit un de ses ouvrages majeur : La République.
 République (un mot qui devrait parler à Mme Touraine) et vin sont donc indissociablement liés depuis l'Antiquité.
 2) Il faut savoir que le pouvoir d'achat des retraités -comme celui des autres français- sera déjà affecté par l'augmentation de la fiscalité sur les carburants, jusqu'à 4c/l pour les moteurs diesel en comptant la taxe carbonne : http://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/0203771019776-une-hausse-de-2-centimes-du-gazole-pour-compenser-lecotaxe-1041898.php.
Image illustrative de l'article Jean-Marie Le Guen
 3) À l'inverse des propos de Mme Touraine, M. Jean-Marie Le Guen (que nous connaissons bien ici ) annonçait hier un coup de pouce pour les petites retraites. Il semblerait qu'il n'était pas autorisé à le faire : http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203773935754-un-coup-de-pouce-en-prevision-pour-les-petites-retraites-1042189.php.
.
ALERTÉS
 Ce soir doit être diffusé sur France 3 un documentaire intitulé «Vino business».
 Évidemment, nous ne saurions préjuger de son contenu, mais plusieurs de nos militants nous ont alertés et invités à visionner la bande-annonce formée de courts extraits sortis de leurs contextes.
 Laquelle, passant depuis plusieurs jours sur différentes chaînes du service public, a été vue par des millions de téléspectateurs, souvent plusieurs fois.
 À notre avis, elle peut-être considérée comme inaugurant une nouvelle forme de conditionnement des esprits.
 Bien écouter surtout la phrase prononcée à la 32° seconde, celle qui reste le plus imprimée dans les esprits après images préparatrices :  https://www.youtube.com/watch?v=mkzPyOx4zsc !  
.
.