Optimistes !

Ce n'est pas très récent, mais il nous est déjà arrivé par deux fois de parler ici de Mr Élie Aboud, député de la 6° circonscription de l'Hérault, circonscription dont la commune la plus peuplée est Béziers, la ville natale de notre association (voir nos articles "Un colloque très intéressant" et "Équilibre fédératif").

 Eh bien, Mr Aboud, mardi dernier en soirée, a posé une question fort judicieuse à Mr Le Foll, Ministre de l'Agriculture, question à laquelle ce dernier a apporté une réponse qui nous rend particulièrement optimistes !
 Ce membre de phrase nous réjouit particulièrement :
«... il n’a jamais été question, ni pour le Gouvernement ni pour le ministère de l’agriculture, d’engager des procédures qui iraient dans le sens d’une fiscalisation renforcée du vin.»
 Et d'ajouter : «Au contraire»!
  Nous avon également beaucoup aimé la conclusion :
«Je vous ai répondu clairement : il est hors de question d’entrer dans un débat sur la taxation du vin. Certains rapports ont pu l’évoquer, mais la position du Gouvernement est claire sur ce point.».
 
Voici l'intégralité de l'échange :
On peut aussi visionner la vidéo :
 
 Un grand merci donc à MM Aboud et Le Foll.
Bien sûr, certains nous mettrons en garde contre la nature des engagements politiques de manière générale, mais en ce qui nous concerne, quitte à être traités de naïfs, nous avons une forte tendance à faire confiance à Mr Le Foll car les agriculteurs qui ont eu à le rencontrer et que nous avons pu consulter, même lorsqu'ils étaient en total désaccord avec lui, nous ont tous dit qu'il s'agit d'un homme ne présentant aucune trace de duplicité.
 Cela étant dit, bien entendu, confiance n'exclut pas vigilance !
 .
Nota Bene : il est par contre des hommes politiques en lesquels nous n'avons jamais eu confiance.
Ainsi en est-il de Mr Cahuzac sur lequel nous attirions l'attention il y a près d'un an : "Alerte Cahuzac".
  
Copinage : L'ami Hervé Lalau consacre aujourd'hui à Jérôme Cahuzac une chronique dont nous recommandons la lecture  Elle est courte et très amusante :
.
.
 

Encourageant

Bien sûr, après 3 années de lutte, les résistants à la coca-colonisation qui a commencé à se mettre en place il y a 6 décennies ne peuvent prétendre avoir atteint tous leurs objectifs au premier rang des quels le retour généralisé à la pensée d'Hippocrate concernant le vin, c'est à dire aux bienfaits de sa consommation régulière et modérée.

 Mais ils peuvent quand même, sur un certain nombre de points, être fiers d'avoir fait reculer les œnophobes !  Ainsi, on se souvient qu'en 2009, la brochure "Nutrition & Prévention des Cancers", dans sa partie "Quelques questions fréquemment posées", condamnait la moindre consommation de toute boisson alcoolisée en mettant plus particulièrement en exergue l'une d'entre elle, celle qui accompagne le plus souvent les repas de type "diète nord-méditerranéenne" :  «Il est important de rappeler qu'en matière de prévention des cancers, la consommation d’alcool, et notamment de vin, est déconseillée» !
Mme Paule Latino-Martel, rédactrice en chef de cette brochure, nutritionniste de parcours et oncologue autodidacte, enfonçait le clou au cours d'une conférence de presse restée célèbre : «toute consommation quotidienne de vin, est déconseillée». Cela après, il faut le reconnaître, avoir été bien mise sur la voie par Mrs Houssin (DGS-ex DILGA) et Marraninchi de l'INCa. Se remémorer.
 Or on ne peut que constater que depuis cette époque, confrontés à l'ampleur des contre-attaques de beaucoup et de la ténacité de certains, il a fallu que les œnophobes renoncent non pas à la diabolisation de l'alcool (nous n'en sommes pas encore là !), mais au moins à se servir de celle-ci pour montrer d'un doigt stigmatisant le principal concurrent des sodas.
Notamment ceux au cola...
 Parmi d'innombrables exemples nous en avons sélectionné un qui date de 2010.
Nous l'avons choisi parce qu'il est en image et qu'il concerne quelqu'un que nous connaissons bien : le voici.
 Plus un mot sur le vin !
Bien entendu, nous sommes conscients qu'il reste beaucoup de chemin à parcourir : tant de dégâts ont été commis depuis les années 50 !
 Tant de renoncements !
Tant d'abandons aux sirènes de la cocacollaboration !
 Il y a par exemple tous ces articles sur les méfaits de l'alcool illustrés systématiquement par des verres ou des bouteilles de vin... souvent dans des médias qui connaissent bien les ressources que peut offrir le budget communication du Junk Food & Binge Drinking Lobbystic System.
 Mais dans la parole "officielle", comme nous venons de le voir, incontestablement il y a recul.
 Et on peut aussi le constater dans la littérature que, continuant à se mettre martel en tête, le quarteron que nous connaissons bien persiste à nous infliger avec, depuis une dizaine d'années, des points d'orgue bis-annuels le dernier ayant été, l'an dernier, le "rapport d'expertise collective" de l'ANSES intitulé "Nutrition et Cancer".
 On peut voir que si le vin est bien cité, c'est à l'intérieur d'une parenthèse en laquelle se trouvent aussi les principales autres boissons alcoolisées.
 Evidemment, il y aurait quantité d'autres choses bien moins agréables à dire concernant ce rapport et nous le ferons tout comme nous continuerons à agir par tous moyens dans divers domaines.
 Même s'il vient après la non distribution des brochures 2009, même s'il est encourageant, ce recul des forces adverses n'est qu'un début.
 Mais nous continuerons le combat !