Du lourd ! (2)

(Suite de notre article "Du lourd ! (1)")

Bon, voyons aujourd'hui de plus près dans quelle circonstance sont apparus les chiffres hallucinants dont nous parlions dans notre article précédent. On les trouve en tableau 21,  pages 63 et 64 de ce document daté officiellement de décembre 2015 : Coût social des drogues en 2010

Mais ils figuraient déjà dans une note de synthèse publiée fort opportunément le 10 septembre dernier. Synthèse dont les résultats, selon un scénario que nous ne connaissons que trop bien, étaient repris et claironnés dès le lendemain et pendant le week-end qui suivit dans un très grand nombre de journaux.

Exemple, cet article : http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/09/11/les-chiffres-chocs-du-cout-social-de-l-alcool-et-du-tabac_4753027_1651302.html. Marisol Touraine, en 2007.On peut y lire, concernant les dits chiffres : «À trois jours du début de l’examen du projet de loi de santé au Sénat, ils tombent à point nommé pour la ministre de la santé, Marisol Touraine, qui s’apprête à faire face à de nouveaux assauts parlementaires contre la loi Evin...».

Et, comme par hasard, ce week-end était celui qui précédait immédiatement le lundi 14 septembre, c'est à dire le jour inaugurant la semaine au cours de laquelle la commission des affaires sociales allait se pencher sur le nouveau projet de loi de santé. À l'occasion duquel des élus de droite et de gauche avaient réintroduit l'amendement visant à clarifier la loi Évin voté par les élus quelques mois plus tôt mais "retoqué" en par le Conseil Constitutionnel pour raison de forme. Roland Courteau

La première de ces initiatives datant vraisemblablement du 2 septembre et étant due à l'un des plus anciens et meilleurs défenseurs du vin : http://www.roland-courteau.com/?p=2377. 8 jours plus tard et un trimestre avant la publication du rapport dont étaient issus les chiffres terrifiants, paraissait donc la fameuse synthèse : quel remarquable concours de circonstances !

Mais depuis la loi Évin,  un quart de siècle a passé et on s'étonne que certains n'aient pas encore compris que de nos jours il n'est pas chose aisée, par études ou rapport commandités et par campagne de presse organisée, de manipuler les élus de la République !

Une petite remarque pour finir On peut voir en haut de la 2º page du rapport cité plus haut : «le travail a été suivi par un comité de pilotage composé de Stéphane Bahrami, Thomas Bayeux, Benjamin Cadier, Serge Karsenty, Pierre-Yves Bello, Christophe Palle et un représentant de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA)». Nous connaissons bien M. Karsenty dont nous avons naguère parlé dans notre article dans notre article "Réseaux Got".
Il est (était ?) président de l'Alliance Prévention Alcool qui semble figurer aujourd'hui "aux abonnés absents" :  http://alliancepreventionalcool.org/.
On ne trouve d'ailleurs pas l'APA dans ce communiqué relativement récent :  http://www.sfalcoologie.asso.fr/download/FFA-CP-LoiEvin-2015juin5.pdf.
À noter d'autre part que ce monsieur était, du moins jusqu'en juillet 2014, membre du Conseil Scientifique de l'OFDT, la structure commanditaire.... la preuve ?
Voir en page 2 : http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/efnxofub.pdf.
Mais apparemment plus maintenant : http://www.ofdt.fr/ofdt/college-scientifique/. Qu'est-il devenu ? Des problèmes suite à cette intervention :  http://tnova.fr/videos/extrait-de-l-intervention-de-serge-karsenty-au-debat-cannabis-reguler-le-marche-pour-sortir-de-l-impasse ?

C'est que nous nous faisons du souci, nous !

(À suivre)

.

 

 

Bissextile

Résultat de recherche d'images pour "bonne année"Très bonne année à tous les défenseurs du vin ! Qu'elle leur soit en tous points agréable,  bénéfique et profitable. Ainsi qu'à ceux qui leur sont chers et à la cause qui leur tient à cœur.

Sur ce dernier point, 2016 ne devrait pas être trop difficile. En effet, l'histoire récente nous indique que les années bissextiles ne sont pas des années d'agressions fortes contre le "divin breuvage". Mais attention ! N'oublions pas qu'elles se sont assez régulièrement révélées a posteriori avoir été des périodes de sombres manœuvres. Au cours desquelles se sont préparées de graves offensives.

Ainsi, force est de constater que les années post-bissextiles, elles, ont bien souvent été des années pénibles. Et de combat en ce qui nous concerne.

Derniers exemples : 2009 et 2013. 2009 : http://honneurduvin.vitisphere4.vitisphere.com/2009-l-affaire-de-la-brochure/. 2013 : http://honneurduvin.vitisphere4.vitisphere.com/hier-lundi/.

À noter que si 2017 devait voir de telles bassesses être réitérées, ce devrait plutôt être en fin d'année pour cause d'élections présidentielles et législatives précis au cours du premier semestre. Et chacun sait que ce type de période n'est pas propice aux polémiques... Surtout quand il s'agit de prendre à rebrousse-poil l'opinion populaire légitimement fort favorable à l'égard de "la boisson-totem de la nation française".

Il convient donc qu'au cours de ce nouvel an, et au cours des 6 mois suivants nous redoublions de vigilance en particulier concernant les opérations d'infiltrations en cours que met actuellement en œuvre la secte œnophobiste dans différentes instances Notamment internationales : nous serons bientôt un peu plus clairs et précis à ce sujet, solides arguments à l'appui.

Et puis il faudra mettre à profit ce relatif répit pour s'acharner encore et encore à rétablir la vérité dans les propos de ceux à qui il est particulièrement donné d'être entendus par l'opinion publique. Notamment concernant certains chiffres. Ceux qu'assène une certaine Mme Hill,  par exemple...

Encore pas mal de travail, donc, mais le "pain sur la planche" ne nous fait pas peur. Résultat de recherche d'images pour "2016""Con pan y vino se anda camino" dit un vieux dicton espagnol : "avec du pain et du vin, on fait du chemin".

En avant pour 2016 !

.

 

Cadeaux

Résultat de recherche d'images pour "fetes fin d'année" Entre Noël et le jour de l'an,  nous tentons habituellement de nous conformer à la coutume et d'offrir quelques menus cadeaux à nos lecteurs sous forme de quelques informations positives.
Ou de quelques bonnes nouvelles récentes que nous n'avons pas eu le temps de communiquer auparavant pour cause de "tête dans le guidon".

 Ne dérogeons pas et n'hésitons pas à monter en puissance : l'année dernière il y en avait eu une, cette année il y en aura quatre : c'est Byzance !

1) Tout d'abord,  pour ceux qui n'en aurait pas encore connaissance, il est très instructif et bien agréable de lire cet article : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Vin_et_culture.
Résultat de recherche d'images pour "théatre"Insistons particulièrement sur un point qui apparaît dès l'introduction : dans nos contrées, le théâtre est né du culte du vin.
Il est intéressant, nous semble-t-il, de mettre en évidence un parallèle entre ces deux faits culturels.
En effet, comme c'est actuellement le cas pour le vin, le théâtre a longtemps subi l'ostracisme et la diabolisation.
Et puis, l'obscurantisme reculant, cette stigmatisation a cessé.
Est-ce un signe avant-coureur ?
Les ténèbres vont-elle continuer à se dissiper ?
Les défenseurs du divin breuvage sont-ils autorisés à entrevoir le moment où ils pourront enfin se reposer ?

2) Une information récente : la chaîne Quick est passée au privé !
http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2015/12/17/le-rachat-de-quick-conclu-par-burger-king-france_4834303_1656994.html.
En effet, le vendeur,  Qualium Investissements,  est une filiale de la Caisse des Dépots et Consignations,  laquelle est une émanation de l'État.
Résultat de recherche d'images pour "verser vin"Or l'histoire de l'alimentation depuis 60 ans monte clairement que si s'éloigner du vin c'est se rapprocher de la malbouffe, l'inverse est également vrai.
"Vice versa", selon l'expression consacrée.
La malbouffe étant un vice et le vin étant versable.

3) Tant que nous sommes sur ce sujet, fêtons le fait que «la stratégie de désinformation de Coca-Cola tombe à l'eau» :  http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/12/02/24364-obesite-strategie-desinformation-coca-cola-tombe-leau.

4) Vient également de tomber à l'eau la menace de "minimum pricing" au terme d'un très Résultat de recherche d'images pour "cvria"récent arrêt de la Cour de Justice de l'Union Européenne :  http://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2015-12/cp150155fr.pdf.
Bien entendu, certaines considérations concomitantes sont désagréables à lire, mais nous avons des réponses que nous développerons plus tard : n'oublions pas que nous sommes en période de fêtes, quand même !

Des fêtes de fin d'année que nous vous souhaitons excellentes, amis lecteurs... tout en préconisant à chacun d'éviter les abus afin de ne pas les gâcher.
Et aussi d'avoir une pensée compassionnelle envers tous ceux auxquels l'abstinence s'impose, et cela pour quelque motif que ce soit.

 

Coïncidences et connerie

Résultat de recherche d'images pour "le 20 c'est le vin"Le mot "vin" est court et permet ainsi nombre de jeux de mots.
Parfois, cela permet de dénommer certains événements qui peuvent se produire dans des endroits tout à fait différents.
Il y a "Le 20 c'est le vin", chaque 20 de chaque mois.
Ou alors le "Vindredi", toutes les vendredi, évidemment.

Résultat de recherche d'images pour "vindredi"Coïncidence : vendredi dernier, c'était le 20.
Une semaine après un vendredi 13 qui restera toujours de sinistre mémoire un peu partout en France et aussi dans d'autres endroits du monde, au lendemain de la soirée de lancement du Beaujolais nouveau, ce vendredi 20 vit nombre de rassemblements emplis d'émotion et de geste hautement symboliques.
Lire par exemple cet article qui a pour titre : «Une semaine plus tard, Paris défie la peur un verre à la main».
"Un verre à la main" !
Depuis la Révolution Française, à travers l'image planétaire de notre pays, le vin est symbole de liberté.
Mais ces jours-ci, la solidarité entre boissons diabolisées s'impose puisqu'il s'agit d'avenir de la démocratie.
Il faut donc aussi, fraternellement, lire cet autre reportage de proximité intitulé : «À la vôtre, à la liberté !»... sans prendre ombrage de la photo.
Autre "coïncidence" (mais en est-ce une vraiment ?) : il peut arriver que tel parlementaire, sans souci d'union nationale, se refuse à voter les mesures destinées à protéger ces acquis et que le même se mette en situation de combattre le vin quelques jours plus tard.
Nous en reparlerons probablement très bientôt.

Petit supplément culturel
Résultat de recherche d'images pour "brassens"Elle s'appelle "Le Vin".
Ce n'est pas la plus spontanément inoubliable, d'accord.
Mais, par volonté, aucune n'est à oublier car, comme le disaiPierre Desproges : "Les chansons de Brassens sont un vaccin contre la connerie, mais il faut pas mal de rappels".
http://www.dailymotion.com/video/xe04h_georges-brassens-le-vin_news
Surtout par les temps qui courent, quand notre art de vivre est attaqué aussi depuis l'extérieur.

Ce qui représente aussi une mauvaise nouvelle pour les défenseurs du vin, lequels, sur le front interne et depuis des années, se battent contre les attaques que subit sans cesse le produit qui, aux yeux du monde, représente un des symboles principaux de cet art de vivre.
Heureusement que, sans défaillir et plus ou moins consciemment, les citoyens dans leur grande majorité leur ont toujours apporté leur indispensable soutien... un verre à la main !

.

.

500 × 500 - fr.fotolia.com
500 × 500 - fr.fotolia.com
 

Deuil national

Résultat de recherche d'images pour "drapeau en berne"Une série d'ignobles attentats a eu lieu à Paris vendredi dernier.
Des centaines de victimes : une période de deuil national a été décrétée. 
En ces horribles circonstances nous tenons à exprimer nos plus sincères condoléances et notre entière solidarité aux victimes, à leurs familles et à leurs amis.

Résultat de recherche d'images pour "drapeau noir daesh"Dès le lendemain, la terrible entité souvent désignée par l'acronyme DAESH revendiquait cette abjection.
On peut prendre connaissance de l'intégralité de cette revendication dans l'encadré situé au centre de cette page : http://www.info-afrique.com/8664-revendication-par-daesh-letat-islamique-des-attentats-en-france-a-paris/.

À noter qu'à cheval sur la 10º et la 11º ligne de ce communiqué, la première ville de France est qualifié de «capitale des abominations et de la perversion».

Ce qui nous a rappelé une menace adressée il y a 11 ans au premier ministre de l'époque, Jean-Pierre Raffarin, par un courrier au centre duquel les français étaient qualifiés de «peuple du vin et du porc, du libertinage et de la nudité» : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20040317.OBS6052/nous-demandons-aux-musulmans-d-eviter-les-lieux-de-grande-affluence.html.

Peuple du vin, nous le revendiquons !
Et considérons même le "divin breuvage" comme l'étendard de ce que nous appelons la "civinlisation"  (voir 2º néologisme, mis à jour : CLICK).
C'est la raison pour laquelle,  depuis longtemps déjà nous sommes entrés en résistance contre ceux qui veulent en diaboliser la consommation.
Essentiellement depuis les bureaux bien protégés d'un certain ministère...

Pour revenir à Paris, rappelons que la "Ville Lumière" fut depuis le Siècle des Lumières le théâtre de multiples émeutes et révoltes pour exiger que soient respectées la liberté et la dignité de l'Homme.
Résultat de recherche d'images pour "victor hugo"L'une d'elle, celle de 1832, se trouve au centre du célébrissime roman de Victor Hugo,  "Les Misérables".
Un roman qui connut maintes adaptations théâtrales ou cinématographiques.
Ou en bande dessinée.
Il y eut même, assez récemment, une comédie musicale.

Issu de laquelle nous gardons particulièrement le souvenir d'un chant.
Et repris quelque temps après par 200 choristes.
«À la volonté du peuple,
Et à la santé du progrès,
Remplis ton cœur d'un vin rebelle
Et à demain ami fidèle...»

(Chant extrait de la comédie musicale "Les Misérables")

.