Attention : changement de lieu !

ConférencierLa conférence exceptionnelle « VIN et SANTE  » prévue le 17 Avril 2016 à 11 heures se déroulera  au Domaine de L’Argentière à MONTBLANC (voir coordonnées ci-dessous) et non à l'Abbaye de Valmagne comme indiqué précédemment.

Ce qui, en revanche, ne change pas :

  • Elle sera présentée  par le Docteur GIRAL  Bernard, languedocien d’origine, médecin spécialiste en nutrition et grand passionné de vin.
  • Elle est organisée par les associations KIWANIS d’Arles et Béziers, lesquelles ont  pour vocation de servir les enfants du monde et de les aider sur les plans humain et socio-éducatif.

L'idée de cette conférence est de rapprocher le milieu médical et le milieu agricole, tous  deux ayant un rôle capital à jouer sur l'état sanitaire de nos concitoyens.
Le but est de réhabiliter ce breuvage tant décrié dans nos médias !
Savoir pourquoi le vin est bon pour la santé, c’est apprendre à mieux expliquer ses  bienfaits autour de nous.
Venez nombreux partager ce moment instructif et divertissant dans un cadre champêtre !
Pour vous inscrire, il vous suffira de nous le signifier par mail à l’adresse suivante :  salson.aline@hotmail.fr .

Le lieu indiqué se trouve  Route de Valros à MONTBLANC dans l'Hérault  (34). Coordonnées GPS : 43.4067058 N, 3.3793527 E
Voir sur  Google maps.

.

 

Bonnes nouvelles et beau programme !

1) Chiffres parallèles ?
Depuis des années le nombre de non-consommateurs de vin et la consommation d'anxiolytiques ne cessaient de progresser à des rythmes comparables.
Or, en 2015, la dernière étude de France Agrimer montre que le nombre d'abstèmes est enfin en voie de régression :
Regain

Et voici ce qu'on apprenait hier : http://news.doctissimo.fr/Medicaments/Anxiolytiques-une-baisse-de-la-consommation-constatee-en-2015-46889.
En plus, le tableau ci-dessus semble montrer que la chute du nombre de consommateurs réguliers est en voie d'être enrayée.
Un grand motif de satisfaction pour tous les défenseurs du "divin breuvage" !
Et certainement un grand motif d'inquiétude pour les laboratoires pharmaceutiques qui ont en permanence leurs entrées dans un certain ministère...

2) Un très beau programme pour un colloque que nous recommandons tout particulièrement : http://chaireunesco-vinetculture.u-bourgogne.fr/images/stories/Programme_colloque_hyere_mars2016.pdf

 

Excuse et fêtes

images

Nous approchons des fêtes de fin d'année, c'est à dire d'une période où traditionnellement et parce qu'elle suppose une dose certaine d'agressivité,  nous suspendons pour quelques jours l'activité qui fait notre spécificité : la défense contre-attaquante.
Une activité que nous exerçons au bénéfice du vin, bien entendu.
Et au détriment de ceux qui en dénigrent tout usage.
Cela pour des raisons que nous pensons avoir identifiées...

Mais avant de l'entamer, cette période, nous devons réparer un oubli.
En fait, il convient plutôt de parler d'omission involontaire.
Que nous prions les lecteurs de bien vouloir excuser.
De quoi s'agit-il ?
Résultat de recherche d'images pour "assemblée nationale"D'un courrier qui date de nettement plus d'un mois, précisément du 9 novembre dernier, c'est à dire en pleine bagarre parlementaire autour d'un amendement dont nous avons beaucoup parlé et dont nous reparlerons encore.
Ce courrier, le voici (liste des députés signataires en fin de page) : CLICK.
Cette lettre a été adressée à Mme Marisol Touraine,  ministre de la Santé, mais on peut légitimement se demander si elle lui est parvenue malgré les filtres mis en place  par le lobby cocacollaborationiste qui règne en maître dans le ministère que cette dame est censée gérer... comme bien d'autres avant elle !
Catherine Lemorton en 2008 à Toulouse pour soutenir la candidature de Pierre Cohen aux élections municipales.Mais ce qui rend cette action particulièrement notable c'est que copie de ladite missive a été adressée à la présidente de la commission des Affaires Sociales de l'Assemblée Nationale, Mme Catherine Lemorton.
Celle-ci appartenant au même parti que les députés signataires du courrier évoque... mais ne partageant absolument pas leur point de vue concernant le traitement qui doit être appliqué au "divin breuvage".
D'où l'intérêt de la démarche.
Une démarche dont, du fond du cœur, les défenseurs du vin remercient ces députés !
Sans que ne doivent être oubliés,  bien entendu, tous les parlementaires de toutes sensibilités et toutes opinions qui se sont régulièrement impliqués dans le même combat et cela tout au long de l'année qui s'achève.

Résultat de recherche d'images pour "fêtes fin d'année"Et maintenant que cet oubli est réparé, changeons de registre et passons au bon temps : EXCELLENTES FÊTES DE FIN D'ANNÉE À NOS LECTEURS ET À TOUS LES DÉFENSEURS DU VIN !!!

Sans abus, bien entendu...

 

Cocacolère

Résultat de recherche d'images pour "colère smiley"Ouh ! Ils ne sont contents les "big boss" de la junk food :
«On est même dans une sacrée cocacolère !
Ça pourrait bien barder pour certaines matricules !
Si on ne peut même plus compter sur la cocacollabosphère avec ce qu'elle nous coûte !»
En effet, malgré tous les efforts des marquygienistes de ministère, les députés, dans la nuit de mardi à mercredi dernier, ont confirmé la clarification de la loi Évin en refusant de supprimer l'amendement que les sénateurs avaient introduit dans le Projet de Loi de santé.
Et cela à une très large majorité : 76% des élus du peuple présents.
«Grave : faudrait quand même pas que ledit peuple se mette à entendre les appels à la décocacolonisation d'associations comme "Honneur du Vin" !
Vite : faire réagir les marchands d'espaces publicitaires sur ondes ou sur papier.
Les mêmes qui ont pris grand soin de regarder ailleurs quand le Conseil de Modération et Prevention a été mis à mort sans que soit au minimum consulté le Parlement qui l'avait institué quelques années auparavant.
Ça c'était de la victoire !»

Bon, trêve de plaisanterie, nous reviendrons bientôt en détail sur cet épisode.

En attendant,  voici quelques uns des éléments que nous utiliserons.

L'actualité
Un article parmi bien d'autres : http://www.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/les-deputes-assouplissent-la-loi-evin-et-debrident-la-publicite-sur-le-vin_1191427.html.
Le communiqué de Vin & Société : http://www.vinetsociete.fr/presse/communiques/projet-de-loi-de-sante-publique-les-deputes-votent-en-faveur-de-la-clarification-de-la-loi-evin-selon-une-etude-conduite-par-l-ifop-en-juin-dernier-75-des-francais-y-sont-favorables.
La réaction de "ceux d'en face" (voir 2º chapitre : "Mise à jour du 25 novembre 2015") : http://www.alliancepreventionalcool.org/index.php?option=com_content&view=article&id=51&catid=28.
Le compte-rendu des débats sur l'article 4 ter : http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2015-2016/20160064.asp#P662754.
La vidéo : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.3392472_5654c70086491.3eme-seance--projet-de-loi-relatif-a-la-sante-nouvelle-lecture-suite-24-novembre-2015.

En amont
Le compte rendu de la commission des affaires sociales du 9 novembre :  http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-soc/15-16/c1516012.asp.
La vidéo : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.3343231_5640b303e1e33.commission-des-affaires-sociales--projet-de-loi-sante-nouvelle-lecture-articles-1er-a-5-duovicie-9-novembre-2015.
L'amendement de suppression de C.Lemorton, présidente de la commission (signé également par le rapporteur Sebaoun) : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/3215/AN/715.pdf.
L'amendent de modification ("piège" à nos yeux) du rapporteur Sebaoun "tout seul" :  http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/3215/AN/725.pdf.

Autre chose (en relation avec notre article précédent, juste avant le "Petit supplément culturel")
La position -et ses conséquences- de M. Gérard Sebaoun lors de la discussion sur l'état d'urgence : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/etat-d-urgence-ces-deputes-ps-ont-vote-contre-ils-vont-devoir-s-expliquer_1738953.html.

À bientôt pour reparler de tout cela !

.

Solidarité internationale

Image

Le monde entier, dans les douloureuses circonstances que nous connaissons, a exprimé sa solidarité avec notre pays.
.hommage usaSouvent, devant des édifices symbolisant la France, des parcelles de trottoirs sont couvertes de fleurs et de bougies par d'émus anonymesEt parfois,  comme à Washington, au milieu de ces témoignages d'empathie, trône une bouteille de vin.

Une bouteille de vin qui était sans doute destinée à être «partagée entre amis» comme celle dont il est question dans ce très beau commentaire énormément repris sur le net :  http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/11/15/attentats-le-beau-texte-du-new-york-times-etait-en-fait-un-commentaire_4810332_4355770.html.

Pour nos amis d'Outre-Atlantique, comme dans bien d'autres endroits du monde, l'image du vin est indissociable de celle de la France.
Le 2 juin 2009, quelques semaines après la naissance de notre association, lors de son interview par Laurence Haïm, sur Canal +, le président Obama, à la question «Qu'aimez-vous en France?», fournit plusieurs éléments de réponse. Les trois premiers : «La cuisine, Paris, les vins...»
Mais ce qu'il ne savait sans doute pas c'est que qu'au début de cette même année 2009 "l'affaire de la brochure" avait constitué le début d'une série d'attaques sauvages contre le vin.
Surtout contre sa consommation régulière, même très modérée.
D'ailleurs, nous en sommes toujours là dans certains documents plus ou moins  "officiels", en tout cas financés sur fonds publics.

Un an plus tard, toujours dans le monde d'expression anglophone, est clairement apparu à certains yeux le point où nous en sommes après des années de prédominance œnophobiste dans un certain ministère.
Notamment à ceux du journal "Decanter" qui titrait ainsi l'un de ses articles : «France where the wine is damned» : CLICK (PDF).

Quel signal envoyons nous au monde si nous en restons là ?
Il faut donc, "aujourd'hui et demain" continuer à se battre pour sortir de cette absurde situation.

Dans l'immédiat, après avoir écouté un récent billet de Sofia Aram sur France Inter (http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1189707, à 2mn 42 sec), nous pensons qu'il est, dans les circonstances actuelles, urgent et impératif de s'afficher à la terrasse d'un café avec un verre de vin à la main... et à la bouche !
Dans le même ordre d'idées, voir aussi la préconisation de l'ami Hervé Lalau :  http://hlalau.skynetblogs.be/archive/2015/11/16/liberte-egalite-bistro-8529154.html.

.