Puissance des malbouffisants

sucreNous avions parlé il y a quelques années de l'initiative du député Victorin Lurel, député de la Guadeloupe : http://honneurduvin.vitisphere4.vitisphere.com/outre-mer/.
Un homme révolté par le sort des français d'outre-mer, encore plus exposés que les hexagonaux aux ravages des hydrates de carbone.
Et ceci légalement.
En 2011 il avait échoué au Parlement à en finir avec cette ultra-aberration.
Et aucun média vendeur d'espaces publicitaires n'avait alors parlé de risque sanitaire, d'influence occulte des lobbies, du nombres de décès, etc...
Victorin Lurel
En 2013, M. Lurel était ministre (05/2012 à 03/2014).
Et il a réussi à enfin faire passer la loi qui lui était chère : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027498283&categorieLien=id.

Et puis, de 2013 à 2016... plus rien !
Et cela, malgré les mobilisations de la population.

La Réunion : carteExemples (entre autres) à La Réunion, 1er département français pour la prévalence du diabète.
Manifestation en 2014 : http://www.huffingtonpost.fr/2014/05/31/manifestation-sucre-reunion-outre-mer-application-loi-lurel_n_5422509.html.
Pétition en 2015 : http://www.domtomactu.com/2015/10/17/produits-sucres-une-petition-pour-demander-lapplication-de-la-loi-lurel/.

Et enfin, 3 ans après la loi, parution de l'arrêté d'application : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032569788&dateTexte=20160606.
3 ans !

Rappel :
Dans notre combat contre la substitution des sodas sucrés au "divin breuvage" sur la table des français (cocacolonisation), notre route a souvent rencontré celle du ministère de la santé quelle que soit la majorité en place.

Considérations de conjoncture :
Ce n'est pas la première fois que les années pré-électorales vont dans le sens de l'avis du peuple.
Ce sont à chaque fois les années qui suivent l'élection majeure que les cocacollaborationistes choisissent pour déclencher leurs terribles offensives contre le vin.

Question :
Pendant ces 3 ans, combien auraient pu être évités de décès, d'amputations, de cécités, de diabètes gestationnels...?
Pour quels profits ?

Revendication :
Il est nécessaire que les sodas sucrés soient soumis à la même fiscalité et aux mêmes contraintes que le vin en matière de communication.
Au bas mot car les dégâts sur les enfants sont incomparables !

Bon à savoir dans un autre ordre d'idées :

FullSizeRender (4) FullSizeRender (5)

 

TAFTA

taftaOn parle beaucoup en ce moment du projet de traité de libre-échange transatlantique (ce qui donne l'acronyme TAFTA en anglais).
Voici,  parmi d'autres, une des tentatives d'explications que nous avons consultées : http://www.metronews.fr/info/tafta-tout-comprendre-en-5-points-a-ce-traite-europe-usa-qui-inquiete/mpdx!Mq07hIEeO4OHs/.
Plus long : https://www.amazon.fr/TAFTA-Laccord-du-plus-fort/dp/2315006147.

De toutes ces consultations, après réflexion, nous nous sommes fait une opinion.
Il nous semble donc qu'il s'agit là d'une nouvelle étape dans le processus de cocacolonisation malbouffisante entamé depuis plus de 60 ans.
Et développé notamment par le financement de l'Industrie des Études et Rapports Œnophobistes.
Aussi demandons-nous à toute personne en mesure de le faire parmi les amis du vin d'agir en conséquence.
Mais aussi aux défenseurs du foie gras.
Du Roquefort.
Etc...
Bref, de la gastronomie et de la culture de notre pays.

.

 

Rappels et recommandation

infirmière«Buvez au moins 2 litres par jour, constitués d’eaux minérales, de Coca Cola®, de potages, de jus de fruits.»

Il faut noter que la marque commerciale "Coca Cola®" est la seule mentionnée dans cette brochure éditée par l'institut Gustave Roussy à l'intention des patients auxquels un cancer a été diagnostiqué (voir p.11): https://www.gustaveroussy.fr/sites
/default/files/chimiotherapie-2014_0.pdf

Par la suite il sera deux fois question de "cola" (pages 13 et 19).

Rappel 1
Le Fonds Mondial de Recherche sur le Cancer préconise d'éviter les "soft drinks" qui sont cités 46 fois dans son rapport décennal : http://www.dcscience.net/WCRF-Marmot-Report.pdf
Voir aussi fin de notre article précédent (à partir de "Questions").

Rappel 2
Dans une étude datant de mars 2013, Mme Hill, de l'institut Gustave Roussy, nous dit que la proportion "nombre de décès attribuable à l'alcool/nombre total de décès" donne des chiffres 15,66 fois plus élevés en France qu'au Danemark en ce qui concerne les femmes (4,7 pour 0,3).
Et quatre fois plus en ce qui concerne les hommes (13 pour 1). Et que le nombre total de décès attribuables à l'alcool est de 49 051 pour la France.
Voir notre fiche "Le principe de Hill" récemment remise à jour, notamment la dernière partie «Autres bizarreries».
Forte de cette étude, quelques jours plus tard, devant une commission sénatoriale, Mme Hill proposera d'augmenter les taxes sur le vin. Voir en fin de page: http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20130401/mecss.html#par95.

Rappel 3
Depuis la deuxième moitié des années 1950, divers sodas (en particulier une certaine "limonade brune" à base d'acide phosphorique carbo-hydraté) tendent à prendre la place du "divin breuvage " sur la table des français, notamment grâce à un important différentiel fiscal, en particulier concernant la TVA...

Recommandation (sans lien avec ce qui précède) Voici un événement prometteur :  CLICK.
Le lieu indiqué se trouve Route de Montagnac à Villeveyrac dans l'Hérault (34).

.

 

Cocasse !

Notre série "Du lourd !" n'est pas terminée mais nous avons conscience que son contenu est assez complexe et ardu.

C'est pourquoi nous proposons une pause a nos amis lecteurs.
Une pause distrayante.
Mais, comme les légendes comportent une part de vérité, il s'agit en l'occurrence d'un humour fondé sur une réalité... regrettable.

Car le fait que les membres de la malbouffisante organisation cocacollaborationiste s'en prennent toujours Résultat de recherche d'images pour "junk food"prioritairement à la régularité (plutôt qu'à l'excès) en matière de consommation d'alcool est une triste réalité.
Qui aboutit à la progression d'une cohérence sociétale désormais bien connue : malbouffisation quotidienne (liquide et solide) avec binge-drinking hebdomadaire à la clé, le week-end venu.
Binge-drinking très rarement à base de jus de fruits fermentés,  évidemment : cohérence oblige !

Et comment, en quelques mots, pourrait-on résumer leur cocasse argumentation ?
Comme ceci :
"Sachant que la consommation régulière de vin est plus répandue chez les plus de 65 ans, et qu'au delà de 65 ans le risque de décès s'accroît, nous enjoignons d'en déduire qu'en cette matière, la régularité accroît le risque de décès".
Résultat de recherche d'images pour "fontaine à sodas"Bon, estimons nous heureux : pour le moment ils ne nous expliquent pas encore que cette situation pourrait se normaliser si l'on rencontrait plus souvent cette partie de la population autour des fontaines à sodas... et que dans ce cas là la régularité serait beaucoup plus acceptable !
Ça viendra ?

«Un résumé pertinent et assez drôle mais pas si réjouissant que ça quant au fond», souligneront les lecteurs.
C'est vrai, mais chacun sait qu'il peut parfois y avoir de l'amer dans l'humour...

Addendum de circonstance
On parle beaucoup en ce moment de remaniement ministériel.
Et de changement au Ministère de l'Agriculture : Stéphane Le Foll en partirait.
Résultat de recherche d'images pour "stéphane le foll"Si c'est le cas, nous ne le regretterons pas.
Plus exactement nous ne regretterons pas la version "cumulante".
Car c'est depuis qu'il exerce également la fonction de porte-parole du gouvernement (02/04/2014) que les défenseurs du vin ont légitimement pu perdre confiance en lui.
Rappelons que depuis cette date l'influence de la secte œnophobiste semble bien avoir gagné son esprit, probablement par l'intermédiaire de celui de Mme Touraine.
On l'a bien vu dans les affaires de la suppression du Conseil de Modération et Prévention et de l'amendement clarificatif de la loi Évin.
Auparavant, c'était plutôt bien.

.

 

Cocacolère

Résultat de recherche d'images pour "colère smiley"Ouh ! Ils ne sont contents les "big boss" de la junk food :
«On est même dans une sacrée cocacolère !
Ça pourrait bien barder pour certaines matricules !
Si on ne peut même plus compter sur la cocacollabosphère avec ce qu'elle nous coûte !»
En effet, malgré tous les efforts des marquygienistes de ministère, les députés, dans la nuit de mardi à mercredi dernier, ont confirmé la clarification de la loi Évin en refusant de supprimer l'amendement que les sénateurs avaient introduit dans le Projet de Loi de santé.
Et cela à une très large majorité : 76% des élus du peuple présents.
«Grave : faudrait quand même pas que ledit peuple se mette à entendre les appels à la décocacolonisation d'associations comme "Honneur du Vin" !
Vite : faire réagir les marchands d'espaces publicitaires sur ondes ou sur papier.
Les mêmes qui ont pris grand soin de regarder ailleurs quand le Conseil de Modération et Prevention a été mis à mort sans que soit au minimum consulté le Parlement qui l'avait institué quelques années auparavant.
Ça c'était de la victoire !»

Bon, trêve de plaisanterie, nous reviendrons bientôt en détail sur cet épisode.

En attendant,  voici quelques uns des éléments que nous utiliserons.

L'actualité
Un article parmi bien d'autres : http://www.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/les-deputes-assouplissent-la-loi-evin-et-debrident-la-publicite-sur-le-vin_1191427.html.
Le communiqué de Vin & Société : http://www.vinetsociete.fr/presse/communiques/projet-de-loi-de-sante-publique-les-deputes-votent-en-faveur-de-la-clarification-de-la-loi-evin-selon-une-etude-conduite-par-l-ifop-en-juin-dernier-75-des-francais-y-sont-favorables.
La réaction de "ceux d'en face" (voir 2º chapitre : "Mise à jour du 25 novembre 2015") : http://www.alliancepreventionalcool.org/index.php?option=com_content&view=article&id=51&catid=28.
Le compte-rendu des débats sur l'article 4 ter : http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2015-2016/20160064.asp#P662754.
La vidéo : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.3392472_5654c70086491.3eme-seance--projet-de-loi-relatif-a-la-sante-nouvelle-lecture-suite-24-novembre-2015.

En amont
Le compte rendu de la commission des affaires sociales du 9 novembre :  http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-soc/15-16/c1516012.asp.
La vidéo : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.3343231_5640b303e1e33.commission-des-affaires-sociales--projet-de-loi-sante-nouvelle-lecture-articles-1er-a-5-duovicie-9-novembre-2015.
L'amendement de suppression de C.Lemorton, présidente de la commission (signé également par le rapporteur Sebaoun) : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/3215/AN/715.pdf.
L'amendent de modification ("piège" à nos yeux) du rapporteur Sebaoun "tout seul" :  http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/3215/AN/725.pdf.

Autre chose (en relation avec notre article précédent, juste avant le "Petit supplément culturel")
La position -et ses conséquences- de M. Gérard Sebaoun lors de la discussion sur l'état d'urgence : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/etat-d-urgence-ces-deputes-ps-ont-vote-contre-ils-vont-devoir-s-expliquer_1738953.html.

À bientôt pour reparler de tout cela !

.