Cannabis (1)

«L'alcool tue, pas le cannabis», nous serine-t-on sans cesse.

Y compris sur LCP, la chaîne de l'Assemblée Nationale, et ceci en partenariat avec la Mutuelle Générale de l’Éducation Nationale.

.
.
Notre collège de scientifiques bénévoles ne comptant pas de spécialistes de la question et nos moyens ne nous permettant pas de financer une synthèse rémunérée, il n'est pas dans notre propos de d'évaluer ici le degré de nocivité propre au THC ( tétrahydrocannabinol, principe actif du cannabis).
 Nous allons donc nous contenter de souligner ce qui semble relever du seul bon sens.
Le cannabis peut être absorbé sous différentes formes, par exemple en ayant été incorporé dans des gâteaux (les « space cakes ») ou par vaporisation (en général à fin thérapeutiques) mais ce sont là des cas extrêmement rares, voire marginaux.
 En général, il est inhalé sous forme de "joint" ou "pétard" selon les propres termes de Mme Elisabeth Martichoux, présentatrice de la  vidéo évoquée plus haut (diffusée sur LCP et réalisée en partenariat avec la MGEN).
.
Or, les "joints" sont, la plupart du temps composés d'un mélange de résine de cannabis et de quelques grammes de tabac servant de support.
 Et le tabac provoque plus de décès que l'alcool selon ce que nous dit le Pr Amine Benyamina, l'interlocuteur de Mme Martichoux.
 On peut d'ailleurs se demander combien de personnes sont "entrées" dans le tabac au travers de séances de "fumette" collective et en sont restées dépendantes longtemps après s'être sevrées du cannabis ?
 D'ailleurs, même en cas d'absence de tabac ("stick"), on sait les effets délétères liés aux produits de combustion cancérigène : tabac, oxyde de carbone, etc...
Surtout s'ils sont volontairement et consciencieusement inhalés !
D'une manière générale «fumer tue» selon ce qu'il est indiqué sur les paquets de cigarettes.  Serait-ce faux en présence de cannabis ?
Le cannabis aurait-il la vertu de contrebalancer les effets néfastes du tabac ?
.
De plus, sachant que l'on intègre dans les décès dus à l'alcool ceux provoqués par les accidents routiers dans lesquels il se trouve impliqué, ne peut-on en faire autant en ce qui concerne le cannabis ?
 De même pour les violences ayant, volontairement ou pas, entraîné la mort...
.
                                                                              (À suivre)
. .
.
Articles liés

. Article précédent : Franklin. . .

 

Une réflexion au sujet de « Cannabis (1) »

  1. comment voulez vous prendre au sérieux nos députés , qui défende le vins
    quand on voie les débats à l’assemblée nationale de Mesquida et Fabre
    qui sont de la même région, mais qui ne pense qu’a leur département
    il nous manque un Gorges Frêche ou un Raoul Bayou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de protection *