Actualité toute récente

Nous avons récemment été alertés par un défenseur du vin qui nous a informé d'un nouvel épisode de stigmatisation oeno-orientée par distorsion de termes.
Une pratique qui n'est pas sans nous rappeler, bien sûr, la terrible attaque de Février

2009 à la suite de laquelle est née notre association de combat, association avec laquelle certains réseaux informels d'information sont désormais en contact.
Même type de méthode et quelques points communs quant au contexte parlementaires avec les mêmes loups sortis du même bois mais un peu plus timidement il est vrai, période pré-électorale obligeant.

De quoi il s'agit-il ?
Tout récemment, n'échappant pas à la vigilance de la personne évoquée, paraissait un dépêche AFP relatant les résultats d'une étude sur la relation supposée entre alcool et cancer du sein. En voici l'"abctract" : http://jama.ama-assn.org/content/306/17/1884.short
On remarquera que s'il est bien question d'alcool, le vin n'est pas particulièrement cité.

Et maintenant voici la dépêche AFP : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5j8V8nY1NKQOoPZNB8DYWTI_aI7qQ?docId=CNG.be461a0ef83e9eabbab05764945a599b.951
La différence saute aux yeux !
Et voilà ce que ça donne le jour même dans un célèbre quotidien vespéral :
http://www.francesoir.fr/actualite/sante/cancer-du-sein-boire-du-vin-augmente-risque-152742.html

Immédiatement après celui de veille, un gros travail de contre-offensive a alors spontanément été accompli par l'ami du vin cité plus haut et dont chacun s'accordera à dire qu'il doit être chaudement à cette occasion.
Il s'est attaché à contacter tous les médias presse qui se sont appuyés sur les propos de l'AFP sans vérification auprès de la source première.
Certains ont déjà réagi en changeant la photo d'illustration qui représentait un verre ou une bouteille de vin par une autre plus neutre et ont remplacé le mot vin par alcool ou boisson alcoolisée dans le titre et dans l'article. La plupart ont remercié leur informateur.

Du coup, le lendemain : http://www.francesoir.fr/actualite/sante/l-alcool-favorise-cancer-du-sein-152902.html
Pas encore ça mais du progrès quand même !
Encore mieux, ce journal féminin :
http://www.terrafemina.com/vie-privee/sante/articles/8240-cancer-du-sein--boire-de-lalcool-augmente-les-risques-de-15.html
Ou le Nouvel Observateur, article significativement "publié le 02-11-11 à 17:01 Modifié à 18:10" :
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111102.FAP7413/cancer-du-sein-l-alcool-un-facteur-de-risque-meme-en-faible-quantite.html
Quant au Figaro, il faut admirer la démarche de rééquilibrage :
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/11/02/15273-boire-meme-peu-augmente-risque-cancer-sein

En parlant d'équilibre, l'agence de presse américaine Associated Press fait elle état des réserves du Dr Susan Love, spécialiste du cancer du sein :
"Still, the study only shows an association between alcohol and breast cancer; it doesn’t prove that drinking causes the disease. There could be some other reason light drinkers appeared to be at higher risk — maybe they were less active than nondrinkers or had unhealthy diets, said Dr. Susan Love, a breast cancer expert and author who runs a Santa Monica, Calif.-based research foundation."
http://hosted.ap.org/dynamic/stories/U/US_MED_ALCOHOL_BREAST_CANCER?SITE=AP&SECTION=HOME&TEMPLATE=DEFAULT

Remarques complémentaires :

1) La raison pour laquelle cet article est publié dans la catégorie "Paradoxes français" est que suivant la doctrine chère à Mme Latino-Martel d'"adaptation" à la réalité nationale, le décalage entre les versions des 2 agences de presse aboutit dans notre pays lorsqu'on parle d'alcool à mettre tout particulièrement en évidence un produit reconnu a minima comme le second poste d'exportation et à être beaucoup plus discret concernant ceux qu'on importe et qui, hélas, concernent beaucoup plus les jeunes.
Ce sont les grands groupes de spiritueux qui doivent être contents !
Et aussi bien sûr leurs associés au sein du "Junk Food & Binge Drinking Lobbystic System", les plus grand bénéficiaires de la tendance croissante à la disparition du vin en tant que compagnon des repas.
Garçon, un whisky-coca pour fêter çà !
2) En trente ans le nombre de consommatrices régulières a baissé d'environ 70% et le nombre de cancers du sein a doublé :
http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/cancer_sein/9029-cancer-sein-questions.htm
3) Sans commentaire :
http://www.carevox.fr/nutrition-regimes/article/cancer-du-sein-du-vin-contre-les

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de protection *