À la volonté du peuple…

...Et à la santé du progrès, Remplis ton cœur d'un vin rebelle Et à demain, ami fidèle.

(Chant extrait de la comédie musicale "Les Misérables")

C'est en effet à partir de demain soir que, contre les basses manœuvres œnophobes, se dresseront les députés élus par le peuple de France.

Victor Hugo

.

.

...

Du moins ceux qui ont conscience qu'ils seront proches du sentiment de leurs électeurs à l'égard du "divin breuvage " en s'opposant aux basses manœuvres des petits marquis de ministère.

Et des faschygiénistes de tout poil et de leurs inféodés. Et des manipulés par la cocacollabosphère. Etc...

.

Tous acharnés à la destruction de ce prestigieux fleuron du patrimoine culturel et gastronomique qu'est le vin, lequel a été reconnu comme tel grâce à l'action que nous avons mené pendant des années, rencontrant ainsi l'approbation des citoyens : CLICK. Du formidable atout économique et des emplois que ce produit génère. Et du bien-être et de la santé qu'il procure lorsque sa consommation s'effectue dans le cadre de la modération,  ce qui est le plus souvent le cas.

.

Modération : un mot qu'ils haïssent et qu'ils voudraient bien voir disparaître du vocabulaire de la prévention. Au profit d'avertissement bien plus radicaux et dissuasifs qu'ils auront toute liberté d'employer si la version du projet de loi de santé publique proposée par la commission des affaires sociales est adopté tel quel. C'est à dire comportant l'amendement qu'en cette instance a fait adopter M. Véran (cf. notre billet précédent).

.

Tout bonnement  on pourrait par exemple un jour lire : «Le vin tue» ! «Mais non -nous rétorquera-t-on sans doute- ils n'oseront tout de même pas aller jusque là !». Est-ce bien sûr ? Ces gens là,  amis lecteurs, «ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît»...

.

Loi de santé publique : pour les mobiliser, interpellez vos députés viticoles !

Nota Bene : Nous avons eu connaissance que les vignerons et autres acteurs de la filière viti-vinicole avaient la possibilité de saisir leurs élus par mail. Nous ne pouvons, bien évidemment, qu'encourager ceux qui ne l'ont pas encore fait à ce joindre à ce mouvement. Ils découvriront le moyen d'opérer en lisant cet article :  http://www.vitisphere.com/breve-72589-Loi-de-sante-publique-pour-les-mobiliser-interpellez-vos-deputes-viticoles-.html.

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de protection *