3 points… + 1

 Trois points nous paraissent importants à souligner avant d'approfondir le débat résultant de la position de Mme Catherine Hill demandant la sur-taxation du vin à l'occasion de son audition dans le cadre de la Mission d'Évaluation et de Contrôle de la Sécurité Sociale sur le thème de la fiscalité comportementale :


 1) on peut constater (sa 3° prise de parole : Click) que Mme Hill était particulièrement impatiente d'aborder le sujet puisque c'est avant même qu'elle ait été interrogée par quiconque concernant l'alcool qu'elle en prend l'initiative, abrégeant abruptement sa réponse à  une question portant sur le tabac.

2)«Comparé au tabac, l'alcool est donc très peu taxé sous la plupart de ses formes : le droit de consommation sur l'alcool rapporte 4 fois moins que le droit de consommation sur le tabac. Dans ces conditions, il est temps de se pencher sérieusement sur la fiscalité des boissons alcoolisées les plus consommées.»
 C'est bien à un alignement sur la fiscalité du tabac que pense Mme Hill : un véritable génocide du vignoble français !

3) «En terme de prévention des cancers, il convient essentiellement d'éviter l'obésité et le surpoids. Le reste relève de la science-fiction ou de la malhonnêteté intellectuelle.»
 Le cancer est la 1° cause de mortalité en France :
 Pas de proposition fiscale concernant l'alimentation obésigène, Mme Hill ?
Ne serait-il pas pertinent, par exemple, de taxer les boissons sucrées bien plus que les boissons alcoolisées, sachant que, selon le Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer, les premières sont "à éviter" (3° recommandation) alors que les secondes sont simplement "à limiter" (6° recommandation) :
 Par ailleurs, nous jugeons regrettable que seule l'estimation la plus alarmante concernant le nombre de cancers «liés à la consommation d'alcool en France» ait été porté à la connaissance des membres de la mission.
                                                                                                                                                                                                                                                       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de protection *